Blog : Actualités récentes

Atelier montage des projets FVC Atelier montage des projets FVC MERF

Fonds Vert Climat : Les acteurs nationaux à l’école du montage des projets

Dans le cadre de la consolidation des acquis pour améliorer l’accès du Togo à  la finance climat, le ministère de l’environnement et des ressources forestières, le Fonds Vert Climat et le centre de suivi écologique de Dakar ont organisé à Lomé, un atelier de renforcement des capacités sur le montage des projets FVC. C’était aussi l’occasion pour les participants de valider trois notes conceptuelles éligibles au FVC. La rencontre de Lomé a regroupé la cinquantaine d’acteurs répartie en 2 groupes. Ces deux sessions ont été présidées par le directeur de l’environnement M. Essobiyou Thiyu.

La complexité des projets FVC nécessite un renforcement des capacités des acteurs en continue jusqu’à ce qu’ils ne prennent la main de ce mécanisme avec l’appui technique du consultant international, M. Phillipe Chabot. Au cours de cette formation il a rappelé la particularité du fonds verts climat. En effet, a-t-il dit, le fonds verts climat, contrairement aux autres fonds de la convention cadre des nations unies pour les changements climatiques comme le Fonds pour l’environnement mondial ou les fonds d’adaptation ne doit pas être considéré comme une banque, mais plutôt comme une organisation qui propose du financement de projet lies au climat et qui s’aligne au plan stratégique du pays bénéficiaire. Il indiqué que le FVC est un « coffre-fort, mais à plusieurs clés dont il faut savoir dans quelle serrure il faut mettre la clé ».

 

Le fonds vert, selon le formateur, intervient dans deux domaines prioritaires l’atténuation et l’adaptation. Chacune de ses domaines a en son sein quatre aires de résultats attendus. Le financement est de 100 milliards de dollar US à partir de 2020.

 

Une autre complexité qui pénalise les francophones, c’est la langue et le secrétariat s’y attèle pour sa promotion comme l’espagnol également afin de donner une chance égale aux pays.

 

Au total, trois notes conceptuelles ont été présentées plus une idée de projet, notamment le renforcement de la résilience des écosystèmes forestiers et  agroforestiers de café et cacao dans la zone de montagne au Togo, le renforcement de la résilience des communautés et des écosystèmes vulnérables aux impacts du changement climatique dans les régions de la Kara et Centrale du Togo à travers l’adaptation basé sur les écosystèmes, puis le renforcement de la résilience des moyens de subsistance des communautés vulnérables de l’extrême nord du Togo à travers une gestion durable des forêts et des terres et enfin le Smart village.

 

A l’issue de cet atelier, quelques recommandations ont été faites pour parfaire les différents projets présentés. Il est important d’engager le processus de requalification des aires protégées et faire des plans d’aménagement. En ce qui concerne le projet « Smart village », il faut collaborer avec certaines ONGs qui ont de l’expertise dans le domaine du solaire. Par ailleurs plusieurs synergies d’actions sont aussi proposées avec certains partenaires comme la GIZ pour la mise à l’échelle de son modèle dénommé Forest for futur  exécuté dans la préfecture de Tchamba.

Lu 84 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Galerie Photos

Nous contacter

Fonds Vert Pour le Climat Togo - MERF

Autorité nationale désigné du Fonds vert pour le climat au Togo : Direction de l’environnement

B.P. : 4825 – lomé – Togo

Tél : (228) 22 21 33 21 /  22 21 51 97 – Fax (228) 22 21 03 33 / 22 21 51 97

247, Rue des Nîmes  -  E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.